Protheus Core, c’est un nom que pourrait porter un Transformer ou encore une navette spatiale. Mais il n’en est rien, puisqu’ici nous sommes tout simplement face à une souris. Il s’agit d’un produit simple, orné d’un nom aguicheur qui procure un petit plaisir à nos oreilles. Sauf que Logitech ne s’est pas contenté de ça et s’est mis en tête d’accompagner son nouveau design “G” d’un périphérique de grande qualité. Quoi de mieux pour le fabriquant de périphériques qu’une souris pour se démarquer. Puiser dans son meilleur savoir faire comme un retour aux sources, voilà ce qui nous semble intéressant avec cette souris.

mde

Au premier abord, la souris parait petite mais on se rend vite compte de la complexité de ses lignes, des multiples droites qui s’engouffrent les unes dans les autres. Les différents matériaux sont soigneusement choisis. Cette fameuse courbure permet d’y glisser son pouce afin de resserrer sa main autour de la Protheus Core. Et cette même courbure a été réutilisée pour le clic gauche, une idée bienvenue. On sent notre index prendre la forme de la souris. La Protheus Core se démarque également par un caoutchouc sur la tranche gauche qui vient jusqu’à la base de la paume. En contrepartie, sur le côté droit, il monte jusqu’au bout des doigts. L’utilisation des matériaux et surtout leur intégration rend la prise en main vraiment excellente. Le poids de la G502 est réglable à souhait puisqu’une petite boîte est fournie pour y loger les poids à placer sous la souris. D’ailleurs cette partie est aussi bien conçue que le reste. Il suffit d’ôter le cache de dessous en le tirant contre l’extérieur à partir de la bande bleue qui fait office de repose pouce. C’est un jeu d’enfant, le compartiment est aimanté, aucune dégradation n’est alors possible.

hdr

La partie capteur est tout aussi bonne. Celui-ci monte à 12’000dpi, la fréquence de la souris est assurée jusqu’à 1000Hz, un standard pour ce segment. Les touches au nombre de 10 sont toutes programmables. Le logo “G” est lumineux et réglable en intensité. Seuls les modes “couleur fixe” et “respiration” sont disponibles. Pour le changement de couleur il faudra passer son chemin. La molette peut être débrayée, c’est un bon point pour une souris “gamer” même s’il faut en avoir l’utilité.

hdr

Logitech a frappé, et vraiment fort cette fois-ci. Cette Protheus Core est propulsée au sommet et c’est tout à fait mérité. Dernier point, sûrement un des plus importants, concerne le prix. Le constructeur place sa souris de si bonne facture au prix d’un produit moyen de gamme. C’est tout bonnement un tremplin pour les ventes. A ce sujet, elle reste la souris placée en tête des “meilleures ventes” chez la plupart des revendeurs. Seul sa taille pourrait poser problème pour certains. Finalement ce nom hors du commun ne lui va pas si mal.