Ironrath-telltale-game-of-thrones

J’ai fait l’effort de ne pas mettre de spoilers dans cet aperçu du jeu, mais je parle de l’apparition de certains personnages connus. Une connaissance vague de l’univers de Game of Thrones est conseillée pour la lecture de cet article.

Annoncé à la fin de l’année passée et arrivé plus moins de nulle part cette semaine, Le jeu Game of Thrones amène la première adaptation vidéo-ludique de l’univers de la série HBO éponyme. Développé par Telltale, connu pour sa comparable adaptation de “The Walking Dead”, le jeu semble être dans de bonnes mains pour parvenir à tout ce que les fans espérent.

Mon inquiétude dès l’annonce de cette aventure était qu’elle manquerait de dimension épique à laquelle on est habitué venant de l’oeuvre de George R. R. Martin; les conflits ne peuvent pas se dérouler au niveau du royaume, on ne verra pas la chute d’une des grandes familles ou d’un roi; l’histoire sera plus personnelle. Clairement, Telltale a réfléchi à la question et offre un arc narratif au niveau d’une famille, l’échelle la plus large possible qui pourrait passer inaperçue dans la trame principale. On accompagne la famille Forrester, une famille vassale aux Stark dont le nom est à peine vu dans les livres, à la suite du moment le plus marquant de Game of Thrones, le mariage pourpre. L’histoire couvre les retombées du funeste mariage, un élément que j’ai trouvé, de manière très surprenante d’ailleurs, peu traité dans la série télévisée. En mode typique Game of Thrones, le point de vue de l’histoire suit plusieurs personnages à travers de courts chapitres, chaque personnage se trouvant dans une position intéressante avec la guerre touchant à sa fin.

lady-forrester

Contrairement à “The Walking Dead”, le jeu Game of Thrones est presque uniquement axé sur les fans de la série, limitant l’accès à ceux qui préfèrent Top Model aux Forresters, réduisant davantage la taille perçue de l’univers. Les dialogues font souvent références aux personnages populaires de la série, absolument sans raison; une fille dit trouver Oberyn très beau alors qu’il n’y a aucune chance qu’elle l’ai déjà rencontré; un homme utilise Eddard comme exemple d’un homme intelligent: Eddard n’a jamais été connu comme étant intelligent. Toutes ces petits éléments soulignent le problème plus large du jeu: On le compare directement à la série d’HBO ou même aux livres de “A Song of Ice and Fire”, des oeuvres magnifiquement écrites. Le style d’écriture plus léger de Telltale manque de réalisme et d’intelligence pour impressionner les fans vers lesquels il s’est orienté.

La qualité des acteurs est un autre domaine dans lequel ce jeu reste en deçà de son matériel source. Ils semblent tous manquer de charisme et de personnalité propre, cette facette est encore plus clairement visible quand les acteurs de la série, notamment Lena Headey, entrent en scène. En une ou deux phrases on perçoit la profondeur de la mesquinerie de Cercei et soudain le sourire crispé de son modèle graphique devient un subtile déploiement de fourberie et de fierté. Ramsey Snow fait aussi plus qu’acte de présence, il amène de la vie à des scènes qui auraient facilement pu devenir longuettes, plus d’une fois il m’a fait rire par sa méchanceté gratuite que cette licence m’a appris à apprécier. Impossible de parler GoT sans mentionner Dinklage; malheureusement, pour la deuxième fois cette année, il nous prouve qu’il est bien meilleur acteur qu’il n’est doubleur…

[youtube width=”720″ height=”405″]https://www.youtube.com/watch?v=nfohvHENZFk[/youtube]

La grande réussite de cette aventure est son avantage sur les médias non-interactifs: les choix. Bien que l’on sache déjà que les chemins différents dans une aventure Telltale ne sont que des changements de saveurs de la trame principale, les choix servent encore à immerger le joueur dans le monde. On ressent un réel sentiment de responsabilité pour ce qui arrive aux protagonistes et ses proches. On oublie vite que nos actes n’ont pas vraiment d’importance et on part dans cette aventure avec la logique d’un jeu video, pensant qu’on peut sauver tout le monde, juste pour être déçu plus tard.

Malgré son écriture un peu superficielle et son jeu d’acteur décevant, Game of Thrones réussi à raconter une histoire intéressante qui, même si elle n’est pas à la hauteur des livres ou de la série, comblera le manque de Westeros dans les coeurs des fans. On se réjouit déjà de l’épisode 2.