Dans les titres qui se suivent et se ressemblent, la saga Assassin’s Creed fait office de maître en la matière. Mais chaque année, on jette tout de même un œil à cette série, histoire de voir s’il y a du changement. Et après une mûre réflexion, il faut avouer que le prochain Assassin’s Creed Syndicate n’apporte pas grand chose de neuf, et c’est tant mieux. Explications.

Déjà parce qu’on ne voit pas vraiment comment le gameplay pourrait se renouveler et surtout parce que la série marche toujours malgré un dernier épisode chaotique. Là où les développeurs devraient s’améliorer, c’est du côté du scénario. Difficile de savoir si Assassin’s Creed Syndicate ressemblera étrangement à ses prédécesseurs tout en ayant une ou deux petites améliorations ou s’il révolutionnera le genre. Tout ceci amène donc à penser que cette saga, bien que répétitive au possible, gagne à ne pas changer de formule. Un jour, peut-être, le scénario vaudra quelque chose et dès lors, le gameplay, qui ne colle plus du tout à l’histoire, s’intégrera parfaitement à la narration. Peut-être que ce jour arrivera avec Syndicate…

ACS_SC_39_SDCC_EvieAssassination_watermark_211604

Evie Frye, la nouvelle héroine

Nous avons pu mettre la main dessus durant une bonne demi-heure. Le producteur chargé de nous expliquer rapidement notre objectif nous a laissé les mains libres par la suite. La mission consistait à retrouver un artefact tout en assassinant une templière. Dirigeant la nouvelle héroïne, Evie Frye, nous avons senti à travers les objectifs que les développeurs ont repensé la manière d’aborder ces derniers. Fini l’objectif unique: le système mis en place est plutôt dynamique. Différentes possibilités s’offrent au joueur et il est ainsi agréable d’aborder les missions de manières complètement distinctes. L’infiltration garantit une certaine satisfaction tandis que se faire capturer par un allié déguisé en garde amène une diversification appréciable. Le tout dans un contexte dynamique. L’utilisation du grappin est aussi au coeur des déplacements et amène une verticalité à l’assassin non négligeable.

Des petites idées qui font que cet opus intrigue et semble plus maîtrisé que le précédent. Mais voilà, l’IA semble toujours avoir de la peine. Pour être passé devant une bonne demi-douzaine de gardes, j’ai pu en assassiner un ou deux discrètement tandis que les autres me cherchaient stupidement derrière une caisse. On repassera donc pour cet aspect

Syndicate était downgradé exprès pour la Gamescom ce qui a permis d’éviter les bugs gênants qui auraient alimenté les news à clique durant les mois à venir. Les quelques minutes passées sur cet épisode n’ont, finalement, pas apporté grand chose en terme d’information. On sait simplement que la Tamise sera au centre des activités du joueur: des bateaux la traversent de manière dynamique, il sera donc possible de passer de l’un à l’autre sans problème. Cet épisode proposant deux personnages jouables aura la lourde tâche de faire oublier Unity, l’opus de la controverse. Si le contexte historique n’a peu, voire quasiment pas été évoqué, c’est peut-être pour ne pas rééditer les erreurs du passé (on aime l’humour).