Assis dans un coin de la salle en compagnie des journalistes pauvres, j’ai pu assister à la conférence Blizzard. Un événement tout particulier à mes yeux vu le nombre de jours (on pourrait presque compter en années) passés sur les jeux de l’éditeur américain. Mais malgré toute ma bonne volonté, Blizzard s’est montré peu avare en information. Un moment décevant. 

Hearthstone et Heroes of the Storm

Je vous le dis d’entrée, Blizzard a préféré garder le secret sur World of Warcraft: Légion jusqu’au jeudi, tandis que toute une assemblée de journalistes attendait uniquement cet instant. Dommage puisque cela aurait sauvé cette conférence qui, si elle n’était pas si ennuyeuse que cela, s’approchait tout de même doucement d’un dimanche pluvieux passé à regarder Michel Drucker. Entre les différentes cartes Hearthstone listées et détaillées longuement, et la présentation des différents skins de personnages de Heroes of the Storm, il y avait clairement de quoi bailler tout en réfléchissant à quel sandwich mon estomac allait être confronté. Heureusement, quelques petites annonces ont suscité un brin d’intérêt, comme les nouveaux héros de HotS avec Kharazim, le moine de Diablo III, qui fera office de support en mêlée. Un rôle qu’il pourra décliner de trois manières différentes selon le build choisi.

Rexxard et Artanis viennent compléter le roaster du Moba de Blizzard, de quoi alimenter un peu plus la vingtaine de héros déjà disponibles. Rexxar sera accompagné de son ours, Misha, qui aura des capacités uniques lui permettant de former au côté de son maître un duo redoutable en combat. Quant au grand méchant de Starcraft II, Artanis, il fera office d’un guerrier-tank prêt à mourir au combat. On attend de voir ces nouveaux héros en action pour se forger un avis dessus.


Overwatch

En parlant de nouveauté, Jeff Caplan a présenté Overwatch au public européen. Le plus drôle durant cette présentation a été de voir Blizzard donner l’impression que cette nouvelle licence est en réalité déjà bien connue des fans. Le jeu n’est même pas encore sorti que déjà le département marketing distribuait des goodies Overwatch. D’immenses statues à l’effigie des héros gardaient le stand public, permettant aux joueurs de se rendre familier avec ce nouvel univers. De plus, Jeff Caplan annonçait deux nouvelles cartes (Volskaya et Numbani) et un héros (Lucio) alors que le jeu n’est pas encore sorti, rappelons-le. En quoi ces cartes et ce héros sont-ils des nouveautés ? Il s’agit simplement d’éléments ajoutés au développement d’un jeu. Bref, toute cette communication autour d’Overwatch reste extrêmement mystérieuse.

Le jeu était jouable sur le showfloor public et nous avons pu mettre la main dessus pour deux petites parties. Il a su susciter notre intérêt sans toutefois s’avérer génial au premier regard. Overwatch est certes déjà un super jeu auquel nous avons hâte de jouer mais n’est pas La claque intersidérale à laquelle nous pouvions nous attendre. Overwatch souffre grandement de problèmes d’équilibrage et certaines armes n’offrent que très peu de sensation. Vivement le passage en bêta afin de régler tous ces points et se faire un avis plus précis sur ce que ce titre a à offrir. Il existe une preview des copains Semper Ludo disponible sur leur site. Grosso modo, on pense la même chose


Starcraft II: Legacy of the Void

HotS et Overwatch ont accaparé une grande partie du temps de cette conférence contrairement à celle accordée à Starcraft II: Legacy of the Void. En même pas cinq minutes, un nouveau mode a été présenté. Les joueurs pourront commander trois héros, Kerrigan, Raynor et Artanis, afin de défier l’IA dans des missions spécifiques. Chaque héros aura des capacités et Kerrigan sera même jouable sur le terrain contrairement aux deux autres. Et c’est tout concernant Starcraft II, c’est dire le très peu d’intérêt que Blizzard porte à son RTS qui s’apprête à vivre sa phase terminale dès la fin de l’année.


« S’ils n’ont rien à nous montrer, pas besoin de nous inviter ».

Au final, il est possible de tirer de cette conférence Blizzard deux enseignements: tout d’abord que les joueurs vont manger du Overwatch jusqu’à plus soif, histoire que tout le monde soit familier avec cette nouvelle marque. L’autre point concerne les anciennes licences. Pas d’annonce sur la prochaine extension de Diablo III, cinq minuscules minutes sur Starcraft II: Legacy of the Void et aucune information en direct pour les journalistes concernant la prochaine extension de World of Warcraft. L’accent a été mis sur Hearthstone et Heroes of The Storm qui, petit à petit, commencent à faire de l’ombre aux trio magiques Diablo/Starcraft/Warcraft. Au final, on ressort de cette conférence sans information très pertinente. Dommage.