Bien que Sony soit au sommet de la gloire avec sa PS4, n’oublions pas que les cinq dernières années furent très difficiles pour le hardware du géant japonais. Autant la VITA que le Playstation Move semblent avoir disparu aussi rapidement qu’ils sont apparus, entraînant tous les jeux exclusifs dans leur chute. Ne voulant pas abandonner le travail de qualité de certains de ses développeurs, Sony a récupéré et recyclé deux titres pour les placer sur la PS4.

Until Dawn – Heavy Rain en film d’horreur

Vous vous souvenez sans doute du Playstation Move, l’effort de Sony pour capitaliser sur le “Motion Gaming” ? En gros, une copie de la Wii-mote mais avec une technologie plus avancée. Vous vous souvenez sûrement aussi que cette technologie fût un fiasco complet et qu’elle a vite été abandonnée, tellement vite que l’un de ses plus gros titres n’as pas eu le temps de voir le jour. Effectivement, Until Dawn avait été originellement annoncé comme un jeu à la première personne où le joueur devait pointer sont Move vers son écran pour simuler une lampe de poche. Malheureusement (ou pas) cette version n’a jamais pu être aboutie. L’année passée le titre a été redévoilé sur PS4 avec un gameplay retravaillé pour ressembler furieusement à Heavy Rain, mais sans l’écriture foireuse de David Cage.

until-dawn-screenshot-02-ps4-us-07aug14

Until Dawn est un jeu d’horreur qui cherche à reproduire les situations dans lesquelles les personnages de films d’horreur font face, sauf que le joueur peu influencer le choix débile d’un personnage qui ne mérite que de mourir. Les développeurs de chez Supermassive games semblent vouloir présenter une alternative aux spectateurs qui se retrouvent trop souvent à crier “NE VA PAS SEULE TOUTE NUE DANS LES BOIS, DIANTRE!” à leur écran. Ce n’est pas pour autant que les solutions alternatives débouchent sur de meilleurs résultats. La démo qui nous a été montrée mettait en scène deux personnages qui sont décédés de manière absolument horrifique alors que leurs choix semblaient raisonnables, pour une fois.

La présentation d’Until Dawn m’a impressionné, la qualité de l’écriture et de la mise en scène m’ont permis de vivre les rebondissements et les morts des personnages à la manière d’un bon film d’horreur, à la différence près que j’avais l’impression de pouvoir influencer le résultat. Supermassive a intelligemment incorporé des indices sur les futures morts possibles sous forme de clips dévérouillables en explorant l’environnement. L’idée est que plus un joueur est attentif, plus il sera capable de comprendre ce qu’il risque de se passer selon ses choix, un design particulièrement intelligent et gratifiant s’il fonctionne comme décrit. La qualité du produit fini dépendra grandement de l’équilibrage de ces indices. Ils doivent aider un joueur prudent et réfléchi, mais doivent laisser une part de surprise pour que la tension reste élevée. On attendra la version finale le mois prochain pour savoir si le joueur sera trop, ou pas assez, capable prévoir le déroulement de l’histoire.


Tearaway: Unfolded – Des origamis adorables

Tearaway est de loin la meilleure exclusivité de la Vita, un jeu de plateforme intelligent, fun et débordant de charme auquel personne n’a joué. Frustré d’être assis sur une licence notée 87/100 sur Metacritic et d’en avoir écoulé moins d’un million d’exemplaires, Sony a tenté de rectifier le tir en le portant sur PS4. Le problème est que Tearaway a été imaginé pour se servir pleinement des fonctionnalités de la console portable. Effectivement, la caméra, les fonctions touch avant et arrière ainsi que le gyroscope sont tous utilisés pour approfondir l’expérience de jeu.

TearawayUnfolded

Media Molecule refusant de créer un jeu inintelligent a repensé le jeu pour qu’il soit aussi bon sur PS4 que sur Vita. Ce qui aurait dû être un simple travail technologique pour adapter le moteur à la nouvelle console s’est transformé en un redesign complet du jeu original. Heureusement, la Dualshock 4 possède quelques fonctionnalités uniques pour inspirer les fous de Media Molecule. Ainsi, le trackpad peut être pressé pour enfoncer des éléments du décor tandis que swiper génère du vent, alors que la lumière au dos de la manette crée un rayon de lumière divine pour hypnotiser les adversaires (la caméra PS4 n’est pas nécessaire pour jouer).

L’expérience est maintenant aussi adaptée au salon, même si dessiner des obscénités pour les inclure au jeu fonctionne parfaitement à la manette, une app mobile sera disponible pour en créer plus facilement et permettra à votre grand-maman de voir vos idées dégoûtantes pendant que vous continuez de jouer. Bien entendu, si elle est fainéante, elle peut aussi juste prendre une photo.

Une courte démo de Tearaway a suffit pour me convaincre qu’il s’agissait bel et bien d’un nouveau jeu, et que comme à son habitude, Media Molécule est au top quand il s’agit de level design. Je me permets encore un peu de retenue par rapport au gameplay, alors que la plupart des nouveau mécanismes sont intelligemment implémentés, la lumière divine ne semble pas avoir d’application intéressante autre que visuelle. Il va falloir attendre le 9 Septembre pour savoir si Media Molécule sera encore capable de me surprendre.