Das Logo ist ein international geschütztes Warenzeichen. Das Nutzungsrecht für Journalisten ist auf die Berichterstattung über diese Messe beschränkt. Form und Farbe dürfen nicht geändert werden.  The Logo is an international trademark. Journalists are granted a limited right to use it for the coverage of this Trade Fair. Neither form nor colour may be altered. JPG  im RGB Farbraum

Ça y est, c’est parti pour une nouvelle édition de la Gamescom à Cologne, ce lieu où se côtoient à la fois des développeurs barbus, des producteurs rasés et des journalistes à la pilosité improbable. On se réjouit évidemment d’être de la partie et de vous faire vivre de l’intérieur le plus grand salon de jeux vidéo au monde.

Grâce à un planning chargé (plus de 50 rendez-vous), nous aurons évidemment du travail et de quoi vous présenter l’année 2015-2016. Dès mardi, Microsoft lancera les hostilités avec une conférence devenue traditionnelle. Et un peu comme un petit enfant esseulé, Microsoft sera tout seul puisque Sony a décidé de ne pas faire trop d’effort envers le public allemand. On peine encore à comprendre pourquoi l’éditeur nippon se réserve pour la Paris Games Week (28 oct – 1er nov) et boude le plus grand rassemblement mondial de jeux vidéo. Ceci étant dit, Sony assurera tout de même le strict minimum avec des titres très attendus tels que Uncharted 4 et Horizon : Zero Dawn.

L’autre conférence se déroulera le mercredi matin puisque EA, après une conférence solide lors du dernier E3, aura à cœur de retrouver la confiance de son public européen. On devrait ainsi en apprendre plus sur Mirror’s Edge Catalyst et Mass Effect Andromeda notamment. Star Wars: Battlefront sera lui-aussi de la partie et on espère pouvoir vous donner nos premières impressions sur ce titre tant attendu. Quant à Ubisoft, il n’y aura pas de trace de Ghost Recon Wildlands mais The Division sera montré ainsi que le prochain Assassin’s Creed : Syndicate. Ubisoft, fort d’un line up solide, devrait vivre une Gamescom relativement tranquille et sans surprise. 

blizzard-gamescom-2015

Des surprises, il y en aura du côté des autres éditeurs. Devolver est sa horde de jeux indépendants risquent de monopoliser tout notre temps en proposant toute une gamme de jeux complètement dingues dont nous vous parlerons une fois sur place. Bethesda nous a autorisé à voir Fallout 4, même si nous avons pas mal de doute sur la démo qui sera proposée. Revoir celle de l’E3 paraîtrait stupide mais ce ne serait de loin pas la première fois que nous serions confrontés à ce genre de problème.

Heureusement, Blizzard s’annonce déjà comme le sauveur de cette édition 2015: une conférence le mercredi matin, l’annonce de la prochaine extension de World of Warcraft, quelques infos sur le dernier opus de Starcraft II et surtout la possibilité de jouer à Overwatch. Blizzard, qui a pris l’habitude de débarquer en force en Allemagne, marque déjà d’entrée de jeu son territoire et risque fort d’accaparer l’attention au détriment des autres. On pense surtout à Nintendo, tant sa discrétion durant la Gamescom semble excessive. Peu de titres alléchants (on parle ici de Super Mario Maker comme fer de lance) et énormément de jeux déjà sortis (Mario Kart 8, Super Smash Bros et Splatoon) forment le line up de Nintendo. Un peu maigre.

Ce qui risque de ne pas être maigre, ce sont nos estomacs. La Gamescom, c’est aussi une tripotée de plats biens gras et de bières bien fraîches. Il faut bien cela après une journée chargée. Nous espérons que cette édition 2015 de la Gamescom apportera son lot de surprises et d’annonces sympathiques. Dans tous les cas, n’hésitez pas à réagir avec nous en direct sur notre page Facebook, nous tâcherons de vous donner nos impressions le plus rapidement possible. 

Prost !