Jusqu’à maintenant, je ne vous ai parlé que de jeux colorés et guillerets pour cette Gamescom. Mais la bonne humeur et la joie de vivre, ça va un moment hein. Il est grand temps de revenir aux choses sérieuses de la vie. Et de la mort. Surtout. Dans le vide froid et angoissant de l’espace, là où personne ne vous entendra crier quand vous serez éviscérés dans d’atroces souffrances.

C’est donc dans une salle obscure que nous a été présenté Callisto Protocol, et son ambiance terrifiante. Lors d’un joli Power Point, il nous a été rappelé qu’il s’agit du nouveau projet de Glen Schofield, codirecteur de trois Call of Duty entre 2011 et 2014. Mais surtout producteur exécutif de Dead Space. Toute ressemblance entre Callisto Protocol et Dead Space ne serait alors que purement faite exprès. Parce que quand même c’était bien Dead Space.

C’est le studio californien Striking Distance qui reprend à son compte l’idée d’un type paumé sur une station spatiale et qui doit affronter une horde de créatures zombie. Trois informations importantes: premièrement, Striking Distance n’a rien à voir avec le film avec Bruce Willis (Piège en eaux troubles en VF). Deuxièmement, le studio prend en charge intégralement les frais médicaux, dentaires et ophtalmiques de ses employés. Et enfin, Callisto Protocol est leur premier jeu. Je pense que l’un de ces aspects est justifié par le fait que ce jeu propose des scènes très gores et flippantes.

Callisto Protocol décors

Malgré la pénombre de la salle, j’ai justement griffonné dans mon petit calepin que le mot d’ordre que s’est donné l’équipe de développement est de surprendre, surtout au moment où le joueur ne s’y attend pas. Ce qui n’a pas manqué dans la première séquence montrée: une porte s’ouvre et alors que tout indique que c’est une salle sûre, une bestiole saute sur le personnage depuis un angle mort. Voilà, c’est malin, j’ai perdu deux ans de vie et j’ai renversé ma gourde sur mon calepin. Les amateurs de Dead Space (dont je fais partie) seront parfaitement en terrain connu. On tient là le même principe de jeu d’action-horreur à la troisième personne. Tellement semblable que cette première salle contient une inscription au sang sur un mur « Visez les tentacules ». Clin d’oeil très appuyé à celle fameuse similaire ouvrant Dead Space: « Coupez-leur les membres ».

À l’origine, cette phrase est devenue mythique puisqu’elle permettait à la fois d’instaurer une ambiance, mais elle servait également de tutoriel efficace adressé au joueur. Dans Callisto Protocol, le ressenti semble un peu différent. Le héros principal – dont le représentant de Striking Distance n’a pas voulu m’en dire plus, à part que c’est un pilote, et ce malgré mes questions acharnées – semble nettement moins vulnérable. Il a l’air de savoir ce qu’il fait là et n’a pas l’air impressionné le moins du monde par les créatures qu’il affronte. Juste avant d’éteindre les lumières pour nous montrer une vidéo d’une quinzaine de minutes de gameplay, le porte-parole nous a assuré que toute l’équipe adore balancer des zombies dans des ventilateurs, et qu’il sait que nous le public, sommes pareil.

Callisto Protocol héros

 

On retrouve également la manière d’indiquer la santé de notre héros dans son dos. Pratique pour nous, un peu moins pour lui. Mais durant les combats, « M. Callisto » semble plus mobile, notamment grâce à une esquive qui rend les combats au corps à corps nettement plus envisageables. On améliore ses armes et compétences via un système d’impression 3D et les ennemis nous font la sympathique faveur de nous indiquer leurs points faibles avec des tentacules (ignobles). Si l’on ne parvient pas à s’en débarrasser assez rapidement, elles donneront lieu à une nouvelle mutation qui rendra la créature plus forte et plus résistante.

L’ambiance et la mise en scène fonctionnent impeccablement bien et les différentes morts atroces de notre personnage garantissent l’instinct de survie (yep, comme dans Dead Space). J’ai profité du fait que mon voisin rendait son petit-déjeuner dans son sac World of Tanks pour demander comment se gère l’espèce de gant permettant la télékinésie. Parce que ça avait l’air un peu facile là. Il m’a alors été répondu en rigolant qu’ils ont supprimé le cool down pour cette démo, pour rendre le tout plus fun.

Callisto Protocol couloir

La démo qui nous a été montrée comprenait une séquence supplémentaire, mais celle-ci (diffusée durant le show Opening Night Live et réservée à un public averti) vous permettra de vous faire une bonne idée. Sortie prévue le 02 décembre sur PC, PS4, Ps5, Xbox One et Series X|S.