Ce jeu est le chaînon manquant entre Candy Crush et Doom. Houla, ça, c’est du bon gros chaînon alors! C’est pourtant avec cette phrase, et plein d’enthousiasme, que nous ont accueillis les membres de l’équipe du studio tchèque FiolaSoft.

Écrire cet article est pour moi l’occasion de réaliser que je connais cette équipe! Je les avais rencontrés en 2015, pour la sortie de leur premier jeu, au demeurant très sympa, Blackhole.

Donc remettons les chaînes et revenons à notre macho-macho-man. Maintenant que vous avez la chanson en tête, je vous explique pourquoi ce jeu mérite que vous l’inscriviez sur votre radar de prochaines sorties. Admettons que les FPS fassent appel avant tout à des réflexes et peinent à se débarrasser d’une image « décérébrée ». Et maintenant, imaginons qu’il faille réfléchir avant de tirer pour choisir sa cible. Dans Matcho, les ennemis ont des couleurs et pour les éliminer, il est impératif d’en toucher trois identiques.

Le lien avec Candy Crush est alors assez évident. Rouge-Rouge-Rouge = trois ennemis détruits. Rouge-Rouge-Bleu = la séquence s’interrompt, on perd de l’énergie et il faut recommencer. Mais pour le côté Doom, il m’a fallu une deuxième partie pour entrer dans le jeu et ressentir plus que réfléchir. Le tutoriel qui nous a occupés est découpé en plusieurs niveaux, ajoutant chacun un élément de gameplay progressivement. Une fois la machine lancée, et les mécaniques intégrées, la sensation de flotter d’un ennemi à l’autre s’installe. Puis rapidement on rebondit sur les murs, on se propulse vers les hauteurs, avant de retomber en tirant sur les antagonistes au sol avant de reprendre sa course. Le chaînon fonctionne et les sensations « à la Doom » sont bien présentes.

Une campagne avec une histoire est également disponible, mais notre rendez-vous s’est concentré sur la partie du jeu plus « arcade ». L’idée de départ est incongrue, mais elle fonctionne drôlement bien. Un mode multijoueurs est prévu par la suite jusqu’à quatre (versus ou coop) pour pimenter le tout. Matcho sortira en 2023 sur PC (Windows) / PlayStation 5 / Xbox Series X|S dans une version Unreal Engine 5 toute propre. On va donc attendre patiemment la venue de ce coup de coeur.