Dernier né de la saga Toy Soldiers, Toy Soldiers : War Chest nous a été proposé en pré-alpha chez Ubisoft. Dans une petite salle, seul en compagnie du game director et du producteur de chez Signal studios, j’ai eu droit à toutes les explications et une démo live. En bref, il s’agit d’un tower defense dans une boite de jouets dans laquelle vous pourrez prendre le contrôle de toutes les unités ou bâtiments défensifs. Tourelles, mitrailleuses ou même unités aériennes capables de circuler sur toute l’aire de jeu, tout est fait pour réaliser des dégâts monstrueux à l’ennemi. 

Si lors de notre présentation, deux « héros » ont été présentés, cet opus en contiendra 4. Le premier héros est le fameux soldat de plomb (Kaiser) plutôt classique proposant des troupes de type Seconde Guerre Mondiale qui l’accompagnent. Une fois sur le terrain, son coté bourrin est une évidence; accompagné de son lance grenade et de sa mitraillette, il dézingue le décor en moins de 30 secondes.

tswc_kaiser                    tswc_plateau_kaiser

Le second héros, ou plutôt la seconde héroïne, sort tout droit de l’univers des Bisounours et mon petit poney. Elle prend la forme d’une pom-pom girl nommée Startbright, prête à tout pour faire triompher l’amour et les arcs-en-ciel. Son terrain de jeu est plus féerique, à l’image d’Alice au pays des merveilles: fleurs et champignons géants sont de la partie et les fées des bois s’en occupent sans broncher. Coté armes, elles sont ici beaucoup plus exotiques: lance bulle de savon pour la mitraillette, rayon solaire pour le canon et poney volant sous LSD pour les avions.

tswc_startbright                    tswc_plateau_startbright

Bref vous l’aurez compris, ce Toy Soldiers : War Chest ne se prend surtout pas au sérieux mais n’en reste pas moins un bon jeu de stratégie. Après ces minutes de présentation, Toy Soldiers m’a vraiment donné l’impression qu’il pourrait être l’une des solutions pour réunir enfants et parents autour du même écran. Néanmoins, il reste encore beaucoup de chose à faire pour l’équipe de Signal Studios avant la sortie du jeu prévue début 2015.