Vous aimez les pixels, la musique électro géniale et le fait de mourir à la chaîne? Hotline Miami 2: Wrong Number est fait pour vous. Et si vous avez aimé le premier opus, sachez que cette suite ne déroge pas à la règle: vous allez mourir, encore et encore et encore. Mais avec de la bonne grosse électro qui tabasse. La vie est belle, non?

hotline-miami-2-wrong-number-ps4-2-column-image_vf1

*Dring. Dring, le téléphone sonne… à nouveau. Vous décrochez, une voix annonce que vous devez livrer un paquet de ballons dans un hôpital. Vous pensez d’abord qu’il s’agit d’un faux numéro. Et puis, finalement, vous vous résignez. Vous savez que ce n’est pas vrai. Vous savez, en réalité, que ça annonce le pire. Apparemment, l’hôpital est situé au même endroit que le cartel colombien… coïncidences? Pas tout à fait. Armés jusqu’aux dents et masqués, vous entrez dans le bâtiment avec la ferme intention de tout dégommer. *Dring. Dring, le téléphone sonne…

Kézaco Miami

J’aimerais vraiment, de tout mon coeur, pouvoir vous expliquer de quoi parle Hotline Miami 2. Mais le fait est que je n’ai rien compris, ou très peu. En écrivant ces lignes, je me suis dit que c’était un point négatif à mettre à l’actif du jeu développé par Dennaton Games. Et puis finalement, je crois que la narration n’est pas si importante que cela. Ceux qui avaient compris le premier finiront forcément par capter quelques bribes du scénario, partagé entre différents personnages et plusieurs époques. Le tout est un peu confus. Mais n’est-ce pas là le principe d’un trip ? Parce que oui, Hotline Miami 2 est un sacré voyage au coeur du fluo, du pixel, de l’électro et pose une ambiance de la fin des années 80’s, début 90’s où se mêlent cartels de drogue, mafia russe et règlements de compte. Un titre ultra violent qui peut sans aucun doute en perturber plus d’un.

[youtube width=”720″ height=”405″]https://www.youtube.com/watch?v=Kqr0yUuSiTs[/youtube]

On ne change pas une équipe qui gagne

Cette suite, attendue dès la fin du premier opus, reprend totalement le principe de die and retry. Pas de fioriture, on meurt à la pelle avant de réussir le chemin souhaité en éliminant tous les ennemis. Les niveaux sont un peu plus grands que dans Hotline Miami 1 et les chapitres plus denses. Malheureusement, ces ajouts ont eu pour conséquence de diminuer le nombre de masques qui permettaient d’obtenir des améliorations. On se retrouve ainsi à choisir moins de capacités mais dont l’impact en jeu est plus significatif. Par exemple, il est possible d’obtenir un “double-gun”, extrêmement sympathique à jouer, rendant certaines parties d’une esthétique morbide assez incroyable ou d’incarner deux protagonistes à contrôler en même temps, l’un possédant une arme, l’autre une tronçonneuse. Chaque mission est ainsi différente en fonction du masque sélectionné. Le principe est donc revu sans que la formule ne change drastiquement. Dennaton Games signe un titre marquant et extrêmement nerveux. Il y a quelques problème, évidemment, notamment en ce qui concerne l’IA et le fait qu’il est toujours possible d’attirer les ennemis vers une porte avant de les enchaîner. Mais cet aspect semble plus ou moins avoir disparu, les développeurs faisant le pari d’introduire plus de fenêtres dans les niveaux, entraînant par-là le besoin de bouger régulièrement. Et puis Wrong Number est dur. Sérieusement. Vous allez mourir un nombre de fois inimaginable (ou alors je suis vraiment nul). Le challenge est donc au rendez-vous.

Un festival dans tes oreilles

Si le succès de Hotline Miami 1 reposait sur son gameplay, la bande-son avait également fait forte impression. Rebelote dans ce deuxième opus puisque Perturbator ou encore Carpenter Brut ont remis l’ouvrage sur le métier afin d’offrir ce qui est une des plus belles bandes-son de jeux vidéo. En réalité, on ne verrait pas Hotline Miami du même oeil sans ses musiques. Calés sur le rythme de l’action, ces sons électro poussent le joueur à continuer, coûte que coûte, jusqu’à réussir. L’expérience et les sensations que procurent les deux Hotline Miami marquent définitivement le genre du die and retry. Wrong Number est un titre hors du commun dans le monde du jeu. Un véritable trip musical et vidéoludique.

hotline-miami-2-australia

Un gameplay nerveux, du son qui envoie du lourd, un design en pixel art flashy et des gerbes de sangs, voilà à peu près le résumé de Hotline Miami 2: Wrong Number. Si vous avez aimé le premier, vous adorerez le second. Comptez une bonne dizaine d’heures pour le terminer avant d’attaquer le mode Hardcode. Dans le cas où vous n’auriez pas encore joué à ces deux titres de Dennaton Games, n’hésitez pas un instant et foncez. L’expérience est assez impressionnante. Wrong Number ne révolutionne rien, mais est-ce nécessaire d’exiger des changements lorsque la formule fonctionne parfaitement? Hotline Miami 2 ajoute de nouvelles capacités et de nouveaux personnages sans changer quoique ce soit. Et c’est tant mieux. Un titre extraordinaire qui… *Dring. Dring. 

Attendez, je reviens. Le téléphone sonne.

Hotline Miami 2: Wrong Number. Dennaton Games/Devolver. PC/PS4/PS3/PSVita